AKWABA

BIENVENUE

Photo by Anton Lecock on Unsplash

L’Afrique. 1 continent. 55 pays. 1.1 Milliards d’habitants. Plus de 2000 ethnies.

Pour certains, synonyme de pauvreté, guerres, maladies et vie sauvage. Pour moi, synonyme de singularité, de richesse culturelle, de diversité, de potentiel.

Ma passion pour mon continent s’est développée avec le temps. Plus jeune, je n’avais jamais pris le temps de l’apprécier pour ses particularités. J’étais aveuglée par l’idéal occidental et le mode de vie que nous vendaient les medias étrangers. Je prenais pour acquis les traditions et les simples plaisirs de la vie « au pays ». Mais comme le dit la citation: « On reconnait le bonheur au bruit qu’il fait quand il s’en va ».

Il m’a donc fallu quitter mon bercail, après 17 ans de vie en Afrique (Côte d’Ivoire, Togo, Cameroun et Afrique du Sud), et atterrir dans le froid canadien pour ouvrir les yeux. Quitter chez moi m’a permis de me rendre compte que la bonne humeur et la convivialité des gens me manquaient. Qu’après tout, j’aimais bien la « musique de vieux » que mes parents jouaient tout le temps dans la voiture.

Il m’a fallu quitter, pour me rendre compte que le continent qui m’a vu grandir et qui a façonné la personne que je suis aujourd’hui, est pour beaucoup de gens une terre lointaine et mystérieuse où les animaux sauvages et les humains vivent en parfaite harmonie, où guerres, famines et maladies rythment le quotidien des populations.

Il m’a fallu quitter pour également comprendre qu’une bonne partie de mes frères et sœurs de la diaspora, et aussi un bon nombre de ceux qui vivent sur le continent ont perdu tout espoir d’évolution positive pour le continent.

C’est donc cette prise de conscience qui m’emmène à écrire ce blog. Je veux partager avec vous l’Afrique que je connais, l’Afrique qui a bercé mon enfance et qui anime mes ambitions futures. Une Afrique qui a certes énormément de défis à relever, mais qui connait des avancées non négligeables.

« Korofolie »[kɔRɔfɔli], en Malinké, signifie critiques, commérages ou “affairages” comme les ivoiriens le disent. Mais dans cette belle langue aux multiples facettes qu’est le Malinké, ce mot veut aussi dire « trouver le sens caché » de quelque chose. Et c’est ce que je compte faire sur cette plateforme.

Attendez-vous à des articles sur les belles avancées de l’Afrique, des retours sur l’histoire et les traditions, mes coups de cœurs culturels mais aussi des coups de gueules, parce que nous savons tous que ce continent a des aspects qui « chauffent le cœur », comme on le dit chez moi.

IMG_6027.JPG

À PROPOS DE L'AUTEUR

Je m’appelle Aissata Madina Sylla et je suis passionnée  par le continent Africain, son histoire, sa culture et son potentiel. D’origine Ivoirienne, j’ai eu le privilège de vivre en Côte d’Ivoire, au Togo, au Cameroun, en Afrique du Sud et désormais au Canada. Cela m’a permis d’élargir mes horizons et de découvrir la diversité culturelle du continent Africain et de sa diaspora.

 

C’est ce qui m’a encouragé à co-fonder la Desautels African Business Initiative, première conférence au Canada organisée par des étudiants et axée sur le business en Afrique. C’est aussi ce qui m’a encouragé à créer Korofolie.

 

Cette plateforme est pour moi l’opportunité d’explorer et d’approfondir mes connaissances sur mon continent, tout en les partageant avec le reste du monde. Je ne suis pas une experte, mais tout simplement une jeune femme voulant participer à l’écriture d’un narratif africain par les africains. Comme un proverbe africain le dit si bien: “Aussi longtemps que les lions n'auront pas leur historien, les récits de chasse tourneront toujours à la gloire du chasseur”.

©2018 by Korofolie. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now