• Aissata Sylla

#TchêKouman x Kayvon


"Ma soeur aînée est comme ma deuxième maman. Je ne le lui ai pas souvent dit, mais je dois la remercier. J'ai vécu avec elle pendant 4 ans, lorsque j'étais au lycée au États Unis. Elle était ma tutrice légale alors que mes parents étaient à Abidjan et on peut dire que "je l'ai un peu mélangée"! J'ai eu beaucoup de mal à m'adapter à cette situation et à accepter son autorité. Ma mère me disait souvent: "C'est ta soeur aînée c'est comme ta maman", et moi je répondais "Non c'est pas ma maman! C'est ma grande soeur, c'est pas pareil!". Mais ma soeur m'a pris sous son aile bien qu'elle avait également ses propres enfants à éduquer. C'est grâce à elle que je suis progressivement sorti de ma coquille et que j'ai appris à surpasser ma timidité envers les femmes. Plus jeune, je me sentais intimidé par les femmes. Je les trouvais toutes belles (Rires), et j'avais du mal à les approcher. Je faisais donc l'inverse de ce qu'il fallait et je les repoussais, en étant macho. Avec beaucoup de patience, ma soeur m'a montré plein de petites astuces et m'a appris à être galant, ce qui m'a énormément aidé. Au début je trouvais tout cela ringard, mais en grandissant, j'ai commencé à appliquer ses conseils, et ca marchait. Les efforts de ma soeur m'ont permis de me construire. Je suis très reconnaissant qu'elle n'ait pas lâché prise, parce que j'ai tendance à être très têtu. Elle a tous les honneurs par rapport à ce que j'ai eu à vivre aux États Unis et à ce que j'ai pu éviter comme problèmes. Elle a réussi à me discipliner même si ma mère n'était pas présente. Chapeau à elle!"

#femmes #interview

©2018 by Korofolie. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now