• Aissata Sylla

Reines Africaines (3/3) - Kandake Amanirenas : La battante redoutée de l'empire Koush


Lorsque l'on pense à l'histoire de l'Afrique, nombreux d'entre nous sont capables de citer au moins le nom d'un grand homme du peuple qui a marqué l'histoire de sa communauté. Mais qu'en est-il des grandes femmes de l'histoire africaine ? Bien que vivant à une époque où la majorité des sociétés africaines ont l'air fondamentalement paternalistes et dirigées par des hommes, plusieurs femmes africaines ont su se démarquer au cours de l'histoire.

Dans un effort de recollection historique et de célébration de ces grandes figures historiques, cette série d'articles mettra en avant 3 reines africaines. Tout en étant fondamentalement différentes de par leurs personnalités, leur contexte historique et géographique et leur impact, elles ont toutes un point commun : leur capacité incroyable de faire face à l'adversité et de se battre pour leurs valeurs fondamentales.

Les femmes présentées dans cette série d'articles sont loin de représenter la diversité féminine du continent africain, et même du monde, mais exemplifient parfaitement la force multidimensionnelle quelques fois minimisée de la Femme.

Kandake Amanirenas

Des centaines d'années avant JC., une partie de l’Afrique du Nord était occupée par l'empire Koush. La capitale de l'empire, Meroë connu plusieurs reines. Celles-ci étaient appelées Kandake, titre royal signifiant “Grande femme”. Extrêmement respectées par la société, elles étaient considérées comme les épouses de Dieu. La Kankade la plus mémorable de toute l’histoire de l’empire était Kandake Amanirenas.

Kandake Amenirenas régna sur Meroë de l'an 40 avant JC à l'an 10 avant JC. À cette époque, Caesar Augustus, empereur de l'empire romain était à la recherche de nouveaux territoires à annexer. C'est ainsi qu'il réussit à s'emparer de l'Égypte, voisine de Koush, qui était alors sous le règne de Cléopâtre et de Marc Anthony.

La Kandake anticipa donc que Koush, situé au Sud de l'Égypte serait logiquement le prochain territoire que les romains voudraient conquérir. Elle profita ainsi de l'absence des autorités romaines pour attaquer des villes égyptiennes en territoire désormais romain. Ayant une armée considérément plus petite que celle des romains, elle attaqua de manière inattendue, de sorte à maximiser ses chances de réussite. Avec son armée de 30000 soldats, elle s'empara de 3 villes romaines, captura des prisonniers, et décapita plusieurs statues de l'empereur Caesar Augustus. Cette attaque marqua le début d'une longue guerre qui dura plusieurs années.

Avec leur grande armée, les romains reprirent leurs villes avec facilité. Cependant, la Kandake n'était pas prête à jeter l'éponge. Les romains envahirent l'empire Koush et vendirent les populations en tant qu'esclaves. Kandake Amenirenas continua de se battre auprès de son armée. Elle perdit même un œil pendant ces batailles. Dans les archives romaines, elle était décrite comme une reine à l'apparence masculine ayant un seul œil.

Après plusieurs années de bataille, les romains réalisèrent que la Kandake et son armée étaient bien trop forts pour continuer de se battre. Les romains signèrent donc un accord en faveur de Koush, où ils acceptèrent donc de retirer leur armée de l'empire et de leur rendre leur territoire.

Ainsi Kandake Amanirenas réussit à éloigner les romains de son empire grâce à sa persévérance et à son esprit stratège.


©2018 by Korofolie. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now