Le N'ko: l'alphabet universel africain

1944, Bouaké, Côte d’Ivoire. Souleymane Kanté, marchand d’origine guinéenne, se retrouve à lire les récits de Kamal Maroua, journaliste libanais qui s’est donné pour mission d’informer son pays sur la vie des libanais vivant dans les colonies anglaises et françaises d’Afrique. Dans ses récits, le journaliste libanais dénonce le fait que les langues africaines n’aient pas d’alphabet, ce qui selon lui cause un manque de bases grammaticales. Outré par ce affirmartions et conscie